La PegatinaEspagne contact@znproduction.fr // +33(0)1 49 57 38 64

Revulsivo : «Se dit de quelque chose ou de quelqu’un qui est en mesure de modifier quelque chose ». « Qui produit une réaction profonde et rapide».

 

Tel est le titre choisi par La Pegatina pour baptiser leur cinquième album. Ce terme définit parfaitement l’effet produit sur l’auditoire lorsque le groupe catalan monte sur scène. Dès les premières minutes, leur musique festive et leur énergie mettent le feu dans les salles et permettent une connexion totale avec le public.

 

Marc Parrot, qui les produit à nouveau, a recadré ces sept samouraïs, maîtres des rythmes frénétiques, pour que le public ait aussi le plaisir d’écouter l’album en sautant. Une chose apparaît clairement à l’écoute de ces treize nouvelles compositions: leurs refrains, faciles à reprendre en chœur, en font des hymnes instantanés, et c’est ce à quoi parviennent les membres de La Pegatina d’un disque à l’autre avec une étonnante facilité

 

Mais comme toujours avec La Pegatina, il faut s’attendre à des surprises. C’est d’ailleurs le cas dès le premier morceau de l’album, intitulé « Heridas de guerra », où une guitare électrique très aiguisée nous secoue avec force ! Et ceux qui suivent ce groupe savent bien que c’est quelque chose de totalement nouveau, ajoutée à la guitare acoustique, la basse, la batterie, l’accordéon, la trompette et les percussions toujours aussi efficaces, elle apportera davantage encore de puissance à leurs concerts incendiaires. Ils alternent à nouveau les styles musicaux et les combinent avec leur rumba urbaine d’une grande vitalité, apportant toutes les couleurs possibles et revendiquant la pureté dans l’impureté et la richesse dans la fusion des genres.

 

Cette fois encore, La Pegatina invite de nombreux artistes à collaborer avec eux démontrant ainsi que, comme le disait Machado, « le chemin se fait en marchant », mais surtout que l’on s’y fait des amis, des amis que l’on invite avec joie à cette grande fête musicale que devient chacun de leurs albums. À cette occasion, on retrouvera les agitateurs bosniaques de Dubioza Kolektiv, le sévillan bohême Capitán Cobarde, les révolutionnaires madrilènes Ska-P, les punk-folk mongoles Hanggai, la chanteuse de rap canarienne Ms Maiko (les voix féminines vont définitivement très bien à La Pegatina !), le MC madrilène Rayden, les Argentins alternatifs d’Onda Vaga, le fol orchestre japonais Turtle Island ou encore les Catalans d’Oques Grasses, tout aussi surprenants que surréalistes.

 

Et n’oublions pas les textes prenants de leurs chansons, aussi bien en espagnol, en catalan qu’en français. Des paroles qui invitent au divertissement, comme dans « No som d’aquí » ; qui nous incitent à une réflexion personnelle, comme dans « La sombra », « Apagafuegos » et « Bananeres » (béni soit Haruki Murakami) ; ou qui dénoncent plus que jamais et de manière explicite, comme dans « Una mirada » ou dans cet hommage posthume à la révolution qui donne son titre à l’album, « El revulsiu ».

 

Comme le dit Marc Parrot, « c’est l’album le plus compact qu’ils aient fait, même si les styles sont tout aussi divers, car au-delà de cette diversité se révèle leur personnalité. De plus, ils respirent une authenticité que l’on perçoit dans tout ce qu’ils font et dans la manière dont ils font les choses ». Depuis 12 ans, le groupe catalan n’a pas perdu une once de fraîcheur, leurs idées ont perduré, leur interprétation est toujours aussi décomplexée, et ils ont su conserver la complicité qui les uni depuis le début de leur parcours.

 

Avec cet album, leur musique va être projetée plus loin encore dans le monde. Ils ont déjà fait danser le public d’une grande partie de l’Europe et de pays aussi lointains que le Canada, la Chine, le Japon, l’Équateur, l’Uruguay, l’Argentine et le Chili, mais ce n’est pas fini, que le reste du monde se prépare... La Pegatina est en route.

 

Vous connaissez leur secret ? Une véritable culture de l’effort. La Pegatina revient avec les batteries chargées d’une énergie prête à exploser sur scène. Il ne nous reste plus qu’à nous amuser avec eux.

 

Miguel Amorós

 

Votre navigateur ne peut malheureusement pas afficher le lecteur !

27/07 Brest (29) - Les jeudis Du Port
02/09 La Pommeraye (49) - Festival The City Trucks

contact@znproduction.fr // +33(0)1 49 57 38 64

BOOKING - MANAGEMENT - LABEL // ZN production // ANZ 54 Rue Massue 94300 Vincennes //
Fixe: +33 (0)9 65 19 86 00 // contact@znproduction.fr