Elektric Ge´shaFrance contact@znproduction.fr - +33 (0)1 49 57 38 64

Après s’être rendus compte que la société ne tendait qu’à s’affirmer dans trois valeurs bien précises que sont les restaurants à sushis, le rock’n’roll et la pornographie, les six membres d’Elektric Geïsha, qui jouent par ailleurs dans les Hurlements d’Leo, Anakronic Electro Orkestra, Azulenca... ont entamé une réflexion créatrice dans le but ultime et secret de proposer une musique enfin dans l’air du temps et stimulant au maximum les sens de leurs auditeurs.

 

THE ART OF K est l’aboutissement final de longues années de recherche :

En préliminaire et aussi précisément taillé que la toison brune d’une MILF extrême orientale ou qu’un californian-maki, Dark Bonzaï, le premier morceaux de l’EP saura grâce à sa vigueur brutale vous arracher précocement toutes les larmes pubiennes de votre corps. Ensuite vient Gangbang Katana, à ce titre est associé une musique dont la puissance figure les partouzes et les couteaux japonais tout en rappelant l’entêtant et subtil parfum d’une vulve sollicitée ; on se laisse emporter par la monotone besogne des guitares frénétiques tout en subissant les coups de boutoir d’une batterie dominatrice.

En troisième position, Radioactive Sashimi nous entraîne dans une sombre back-room peuplée de freaks en tout genre, qui dansent et forniquent entre eux après avoir recouvert leurs organes d’un wasabi à haute teneur en césium 135.

 

Nous pourrions nous arrêter là, fourbus et haletants, la peau trempée de saké, de sueur et de semence mais Elektric Geïsha n’en a pas fini et envoie pour achever le travail The Red Samuraï dont le célèbre sabre aux dimensions priapiques est évoqué plus tôt...

L’apothéose est là ! Un frisson parcourt l’échine, la bouche se tord en une grimace bestiale, le gémissement devient un râle puis un cri puis une explosion libératrice qui se répand en un feu d’artifice blanc, tiède et humide, nous laissant essoufflés dans une somnolence bienheureuse, les oreilles bourdonnantes à force de pénétration par des sons rudes et massifs.

Mais il faut les voir sur scène pour saisir pleinement la splendeur lubrique de ces pervers polymorphes. Car alors que nos conduits auditifs sont remplis à en déborder de fréquences diverses et variées, nos yeux ne peuvent se détacher des écrans sur lesquels sont projetées des messages subliminaux en japonais et des images stroboscopiques mêlants mangas, formes hallucinatoires et corps nus… Il est trop tard pour fuir, le contrôle sur nos esprit est total… Nous ne pouvons plus que constater impuissants que nos pieds s’agitent et nos poings se lèvent, que nos corps s’effleurent puis se touchent avec insistance et que l’écume monte aux lèvres.

 

 

Ça dégénère très vite et sans la moindre notion de bon sens ni de pudeur, l’ensemble du public arrache ses vêtements et se vautre convulsivement dans le stupre et la fornication.

Votre navigateur ne peut malheureusement pas afficher le lecteur !

contact@znproduction.fr - +33 (0)1 49 57 38 64

BOOKING - MANAGEMENT - LABEL // ZN production // ANZ 54 Rue Massue 94300 Vincennes //
Fixe: +33 (0)9 65 19 86 00 // contact@znproduction.fr