Kultur Shock U.S.A. contact@znproduction.fr

Bien qu’on le compare souvent à celui de leurs homologues plus célèbres System of a Down ou Gogol Bordello -ces derniers les avaient accompagnés en tournée-, le son de Kultur Shock se veut profondément contestataire ; un mélange de musique trad’ et de rock occidental qui pose plus de questions qu’il ne donne de réponses. Emmené par le chanteur et compositeur Gino Srdjan Yevdjevich, une ancienne pop star yougoslave devenue anarchiste, le groupe propose dans son dernier opus un côté plus « heavy » avec des gros riffs à la Black Sabbath et des rythmes décalés qui, bizarrement, donnent un album sur lequel on peut facilement danser.

 

ENGLISH


Although often compared to their better-known supporters System of a Down and former tour-mates Gogol Bordello, Kultur Shock’s sound is anti- establisment to the ragged bone; a hybrid of native trad and Western rock that asks more questions than it answers. Led by vocalist and songwriter Gino Srdjan Yevdjevich, a former Yugoslav pop star turned anarchist, Kultur Shock’s latest release finds the band embracing their heavier side with bombastic Sabbath-style riffs eloping with odd-metered rhythms that inexplicably result in their most danceable release to date.

Votre navigateur ne peut malheureusement pas afficher le lecteur !

>>> www.kulturshock.com

 

Fondé à Seattle en 1996, Kultur Shock est né du cerveau de Yevdjevich, qui s’est installé aux Etats-Unis avec l’aide de Joan Baez à la suite du siège de Sarajevo (1992-94). Le groupe n’était alors qu’un quatuor aux sonorités électriques,  folk et trad’, mais avec l’aide des compères de Krist Novoselic, bassiste de Nirvana et fils d’immigrés croates, Yevdjevich reforme le groupe sur des bases plus rock en empruntant toujours au catalogue trad’. Présenté par Jello Biafra, le groupe signe chez Kool Arrow Records, le label de Billy Gould (Faith No More) basé à San Francisco, qui assure trois albums studio.

Fidèle aux engagements du groupe, « Ministry of Kultur » est une affirmation qui suscite des questions, à une époque ou rien ne semble fonctionner. Kultur Shock met les choses au point de la manière la plus vraie qui soit, en restant très accessible au public américain. L’approche transcontinentale du groupe dans la composition des morceaux laisse l’auditeur dans un flou permanent, et c’est ce que Kultur Shock semble aimer.

C’est également leur album le plus engagé politiquement, et comme l’explique Yevdjevich, « Kultur Shock ne parle pas de cœurs brisés ou de jolies fleurs, mais de la vie de tous les jours et de l’espoir qu’elle s’améliore. Ou même pire. Le punk décrit notre volonté de nous battre pour ce en quoi nous croyons ; les mélodies de l’Est sont la voix du peuple que nous sommes et que nous représentons et, enfin, les envolées métal sont notre façon de crier notre colère contre le système. »

Confirmant ces propos, la légende punk et chanteur de Dead Kennedys Jello Biafra déclare que « Kultur Shock, c’est comme ça que le punk-rock doit sonner ».

Bien qu’il reste un des piliers de la scène de Seattle – Kultur Shock se produit régulièrement au plus gros festival de musique de Seattle, Bumbershoot-, le groupe tourne à l’étranger depuis 2003 : ils sont devenus incontournables sur le circuit européen et russe des festivals et cafés-concerts, tout comme dans les Balkans et en Turquie où les tournées se sont enchaînées à guichets fermés.

Booking :

contact@znproduction.fr - +33 (0)1 49 57 38 64

BOOKING - MANAGEMENT - LABEL // ZN production // ANZ 54 Rue Massue 94300 Vincennes //
Fixe: +33 (0)9 65 19 86 00 // contact@znproduction.fr